Fermer Menu
Nouvelles Article sponsorisé

Costières de Nîmes : la seule appellation de la vallée du Rhône à avoir une influence maritime

Quelle est la première chose qui vous vient à l'esprit lorsque vous pensez à la vallée du Rhône ? Des champs de lavande, des oliveraies, des vignobles caillouteux ? Certainement. La mer ? Pas tant que ça. Mais il existe une appellation qui se définit par son influence maritime. db a assisté à une récente masterclass sur les Costières de Nîmes animée par Matt Walls, expert du Rhône, et Jérôme Castillon, vigneron, afin d'en savoir plus.

Les Costières de Nîmes sont l'appellation la plus méridionale de la vallée du Rhône ; si l'on voyageait plus au sud, on se trouverait au bord de la Méditerranée. C'est l'une des huit régions satellites qui entourent la zone de production centrale des Côtes-du-Rhône.

C'est là que se trouvent certains des vignobles les plus anciens de France. La ville de Nîmes elle-même abrite des ruines romaines incroyablement bien conservées, mais la viticulture y est antérieure à ces envahisseurs, puisqu'elle remonte à 600 ans avant Jésus-Christ. Au XIVe siècle, les vins de Saint-Gilles, de Nîmes et des Costières étaient parmi les plus appréciés à la cour pontificale d'Avignon. L'appellation moderne a été créée en 1986.

Le vignoble des Costières de Nîmes est situé à proximité de la Camargue, un espace naturel protégé doté d'une forte culture. On y trouve des chevaux blancs sauvages, de petits taureaux noirs, de grands cactus et des oiseaux des marais.

Avec une grande diversité de plantes et d'animaux, il n'est pas étonnant que les viticulteurs locaux soient si attachés aux pratiques durables. Un pourcentage impressionnant de 31 % des plantations sont certifiées biologiques ou biodynamiques (ou en cours de conversion), et 53 % sont certifiées HVE (Haute Valeur Environnementale). Cela représente un pourcentage impressionnant de 84 % de vignobles cultivés selon une approche durable.

Les Costières de Nîmes sont constituées d'une série de longs bancs de galets, "d'interminables champs de galets roulés", selon Walls, "les sols caillouteux emblématiques du Rhône". L'appellation s'étend sur 24 villages, mais seules les meilleures parties de chacun d'entre eux sont autorisées à utiliser l'appellation.

Les sols sont typiquement rhodaniens, tout comme le climat : chaud et ensoleillé en été, plus humide pendant les mois d'hiver. Il est également balayé par le mistral, le vent sec du nord qui siffle dans la vallée du Rhône.

Mais il y a un effet climatique supplémentaire qui rend les Costières de Nîmes uniques dans le Rhône, et qui a une forte influence sur le style des vins. Pendant les mois d'été, le soleil tape sur les pierres qui s'échauffent et font monter l'air chaud. Ce phénomène a un effet rafraîchissant : il aspire les brises marines fraîches et crée des nuages qui ombragent les vignobles l'après-midi. Ainsi, bien que cette appellation de la vallée du Rhône soit la plus méridionale, elle n'est pas la plus chaude.

Cet effet de convection est la clé de la fraîcheur que l'on retrouve dans les trois couleurs. Les vins rouges représentent 47% de la production en 2023 ; 41% sont des rosés et 11% des blancs. Pour les rouges et les rosés, la Syrah joue un rôle inhabituellement important pour le Rhône Sud, car elle prend une élégance parfumée plus communément associée au nord. Les blancs sont dominés par le grenache blanc et la roussanne, et partagent un profil aromatique similaire.

Nous avons dégusté deux blancs, deux rosés et quatre rouges pour avoir un aperçu de ce qu'ils produisent.

Les rosés

Le premier rosé provenait du Château d'Espeyran, un domaine familial datant de 1791. Leur rosé "L'Envol" 2023 est un assemblage de 80 % de grenache et de 20 % de syrah, avec une teneur en alcool de seulement 12,5 %. C'est un rosé sec, léger, vif et bien équilibré, de couleur pâle, avec des notes subtiles de framboise et de pastèque. C'est un vin impressionnant qui conviendrait parfaitement au marché britannique.

Le second était un style plus traditionnel. Le Moulin d'Eole rosé 2023 est produit par Vignerons Propriétés et Associés, une coopérative de 6 domaines. Il s'agit d'un assemblage de 40 % de syrah, 40 % de grenache et 20 % de mourvèdre. Il est moyennement corsé, d'une couleur assez pâle, avec une certaine richesse et un caractère qui lui permettent de supporter des plats légers - un rosé texturé pour la table du déjeuner.

Les deux producteurs sont certifiés HVE et sont ouverts à la distribution au Royaume-Uni.

Les blancs

Nous avons dégusté deux vins blancs de styles différents. Le premier était le Cave de Pazac 'Veuve Mathilde' 2023, issu d'une petite coopérative qui ne cultive que 280 hectares de vignobles. Fait inhabituel pour une coopérative, tous ses vins sont certifiés HVE. Il est cultivé dans la partie nord de l'appellation, de sorte qu'il subit moins l'influence de la mer, et le résultat est un blanc puissant et juteux avec des saveurs de poire et de melon, une véritable explosion de fruits. Il s'agit d'un assemblage de 40 % de grenache blanc, 25 % de vermentino, 20 % de roussanne et 15 % de viognier, tous récoltés la nuit.

Le blanc suivant provenait du Château Mourgues du Grès, un domaine biodynamique situé plus près de la Méditerranée. A trois ans d'âge, leur 'Capitelle' 2021 ne montre aucun signe de fatigue. Un assemblage extrêmement élégant et soyeux de 48 % de grenache blanc, 45 % de marsanne et 7 % de rolle (alias vermentino), moyennement corsé, très équilibré et magnifiquement raffiné, qui démontre l'incroyable potentiel des vins blancs ici.

Les deux domaines cherchent à distribuer ces vins au Royaume-Uni.

Les rouges

La série de quatre rouges a commencé par le plus léger, le Terre des Chardons 'Bien Luné' 2023, un assemblage de 60 % de grenache, 30 % de syrah et 10 % de cinsault. Facile à boire mais plein de personnalité, c'est un rouge du Rhône de style contemporain qui se boira bien légèrement frais. Vraiment attrayant et facile à aimer avec des saveurs persistantes de framboise et de cerise noire ; aucun ajout de vinification n'est utilisé et il n'y a pas de chêne.

Le Domaine la Bergerade 'Esprit de Famille' 2022 est le premier millésime de ce nouveau domaine et ses débuts sont très prometteurs. Il présente une concentration impressionnante et le chêne bien intégré ajoute de la complexité et de l'élégance sans dominer les saveurs pures de fruits noirs. Le domaine est en train de convertir ses 30 hectares de grenache et de syrah à l'agriculture biologique.

Les deux vins suivants étaient de 2021, une année délicate dans toute la France en raison du gel, mais les Costières de Nîmes n'ont pas été touchées - un autre avantage d'être si près de la mer. Le Domaine de Poulvarel 'Les Perrottes' 2021 commençait tout juste à développer des notes de terre et de cuir après quelques années en bouteille, mais il n'était pas pressé de le boire. Certifié biologique, il s'agit d'un assemblage de 65 % de syrah, 30 % de grenache et 5 % de carignan, tous vendangés à la main, dont la moitié a été élevée en cuve et l'autre moitié en barrique pendant 12 mois.

Nous avons terminé la dégustation avec le Château L'Ermite d'Auzan 'Sainte Cécile' 2021. Jérôme Castillon est la troisième génération à exploiter le domaine, et il a récemment été rejoint par son fils, Tanguy. Ensemble, ils travaillent les 80 hectares de vignes en biodynamie et ont même commencé à fabriquer et à appliquer leurs propres huiles essentielles sur les vignes. "Il s'agit d'une sorte d'aromathérapie qui prévient les maladies, explique M. Castillon, ce qui leur a permis d'arrêter les pulvérisations de cuivre. Le "Sainte Cécile", issu des plus vieilles vignes, est un assemblage de 35 % de mourvèdre, 35 % de syrah et 30 % de grenache. Il allie générosité et fraîcheur, avec des arômes persistants de mûre, de chocolat noir, de fumée et d'épices.

Les deux premiers rouges sont en recherche de distribution, le Domaine de Poulvarel est importé par Hourlier Wines, le Château L'Ermite d'Auzan est disponible chez Boutinot.

Une offre convaincante

Il n'est pas fréquent de trouver une appellation capable d'atteindre des sommets dans les trois couleurs, mais les Costières de Nîmes peuvent produire des rouges, des blancs et des rosés d'une fraîcheur, d'une concentration et d'une précision impressionnantes.

Mais plusieurs autres facteurs font de ces vins une proposition commerciale attrayante : des prix abordables, un caractère local et de solides références écologiques. Il n'est pas étonnant que le Royaume-Uni soit aujourd'hui leur principal marché d'exportation, car de plus en plus d'importateurs britanniques en prennent note. Et après cette dégustation, il n'est pas difficile de comprendre pourquoi.

Il semble que vous soyez en Asie, voulez-vous être redirigé vers l'édition de Drinks Business Asia ? Drinks Business Asia?

Oui, je vous invite à consulter l'édition Asie Non