Fermer Menu
Nouvelles

Les militants demandent au roi Charles de retirer à Bacardí son mandat royal

Un groupe de campagne ukrainien fait pression sur le roi pour qu'il révoque les mandats royaux d'importants produits de grande consommation en raison de leurs liens avec la Russie, Bacardí étant l'une des sociétés citées.

Les militants demandent au roi Charles de retirer à Bacardi son mandat royal

B4Ukraine, un groupe créé pour bloquer les ressources économiques derrière la Russie, a envoyé une lettre au roi Charles avant son anniversaire le 15 juin, l'exhortant à révoquer les mandats royaux de Bacardí, Nestlé, Unilever et Mondelez, la société mère américaine de Cadbury.

Les mandats royaux sont attribués à des personnes ou à des entreprises qui ont régulièrement fourni des biens ou des services à la maison royale.

King Charles est invité à retirer leur statut de détenteur de mandat aux entreprises qui continuent d'opérer sous le régime de Poutine. Les militants affirment qu'en poursuivant leurs activités dans le pays, les entreprises contribuent indirectement à l'effort de guerre de la Russie.

B4Ukraine tente de soulever la question auprès du palais de Buckingham depuis février, selon le The Telegraph. Jusqu'à présent, le groupe de campagne n'a reçu aucune réponse.

C'est la première fois que le groupe demande directement la révocation des mandats royaux.

Le texte se lit comme suit : "Une telle mesure décisive démontrerait non seulement la solidarité de la famille royale avec l'Ukraine, mais indiquerait également que la famille ne tolère pas la présence continue de ces entreprises en Russie."

Les quatre entreprises citées dans la lettre - Unilever, Nestlé, Bacardí et Cadbury - ont toutes reçu des mandats de feu la reine Élisabeth II. Bacardí, qui possède Martini, détient un mandat pour fournir du vermouth à la reine défunte.

La maison royale réexamine actuellement le statut de centaines de mandats royaux délivrés par la défunte reine. Une décision sur les entreprises qui les conserveront sera prise dans le courant de l'année.

Bacardí fait marche arrière en Russie

En mai, le secteur des boissons a rapporté que Bacardí avait réduit sa présence en Russie en diminuant fortement sa gamme locale dans le pays.

L'entreprise a presque totalement suspendu l'approvisionnement de certaines de ses marques phares, dont le rhum Bacardí, la vodka Grey Goose, le gin Bombay Sapphire et d'autres boissons.

C'est ce qu'ont récemment confirmé les représentants de certaines grandes chaînes de distribution russes, dont les stocks de boissons Bacardí sont presque entièrement épuisés.

En fait, Bacardí a cessé de fournir un certain nombre de marques à la Russie au début de l'année 2023, bien qu'avant cela, d'importantes réserves de ces boissons aient été constituées - envoyées principalement à des entreprises de restauration.

Maintenant que ces stocks arrivent à leur terme, les espoirs du pays sont placés dans l'augmentation des approvisionnements par le biais des importations parallèles.

Révocation des mandats royaux

Le mois dernier, il a été annoncé que King Charles avait retiré deux mandats à des entreprises ayant des liens avec la Russie dans le cadre d'une révision majeure. Samsung et Kimberly-Clark se sont vu retirer le prix à la suite de pressions similaires exercées par des militants ukrainiens.

Un examen de plus de 800 détenteurs de bons de souscription est actuellement en cours.

Le secteur des boissons a contacté Bacardí pour obtenir des commentaires.

Il semble que vous soyez en Asie, voulez-vous être redirigé vers l'édition de Drinks Business Asia ? Drinks Business Asia?

Oui, je vous invite à consulter l'édition Asie Non