Fermer Menu
Actualités

Les consommateurs considèrent l'achat de vin comme une expérience stressante

Les acheteurs de vin dépenseront un tiers de plus pour impressionner leurs invités que pour eux-mêmes et 23 % d'entre eux trouveront les achats stressants, selon une étude menée par le détaillant britannique Lidl.

L'étude menée par l'entreprise de supermarchés auprès de 2 000 buveurs a également révélé que le consommateur moyen dépensera 9 livres sterling pour une bouteille pour lui-même, mais qu'il ira plus loin pour ses invités, allant jusqu'à 12,50 livres sterling pour une bouteille plus chère.

Il est intéressant de noter que plus d'un cinquième d'entre eux (23 %) considèrent l'expérience comme stressante et que 51 % de ceux qui font état de tels sentiments déclarent qu'il y a trop d'options. Près de la moitié d'entre eux (46 %) ne savent pas comment distinguer une bonne bouteille d'une mauvaise et un tiers sont "simplement déconcertés par le jargon du vin".

En outre, 44 % des personnes interrogées dépenseront davantage pour des invités à Noël, et ce chiffre passe à 56 % lorsqu'il s'agit d'acheter un cadeau pour quelqu'un. Plus d'un quart d'entre eux (27 %) pensent également que les étiquettes haut de gamme sont de meilleure qualité.

La moitié des buveurs s'en tiennent également à ce qu'ils connaissent et choisissent une bouteille en fonction de son lieu de production et de l'offre. Environ un quart d'entre eux (23 %) ont une bouteille "de prédilection" et près d'un cinquième choisissent uniquement en fonction de l'attrait de l'étiquette.

Quant aux raisons qui poussent les consommateurs à prendre de telles décisions, les trois quarts d'entre eux dépensent plus parce qu'ils veulent une bouteille coûteuse pour célébrer une occasion spéciale, et plus d'un tiers - 35 % - le font simplement pour impressionner leurs invités.

Un quart des personnes interrogées souhaitent en savoir plus sur le vin et un tiers d'entre elles déclarent qu'elles feraient davantage d'expériences si elles disposaient des connaissances nécessaires.

En ce qui concerne les tendances, 39 % des personnes interrogées déclarent boire du rosé toute l'année, un nombre similaire se moque de savoir si la bouteille est bouchée ou vissée et boit du champagne dans n'importe quel verre, et pas seulement dans une flûte. Près d'un tiers d'entre eux réfrigèrent les bouteilles de vin rouge ou mettent des glaçons dans leur boisson, et trouvent l'étiquette du vin snob.

Cette initiative intervient alors que Lidl a mis en place ses événements " Châteaux Noirs ", qui visent à "démocratiser" le vin par le biais de dégustations dans l'obscurité la plus totale.

Il semble que vous soyez en Asie, voulez-vous être redirigé vers l'édition de Drinks Business Asia ? Drinks Business Asia?

Oui, je vous invite à consulter l'édition Asie Non