Fermer Menu
Actualités

AB-InBev "rachète" les invendus de Bud Light et perd la meilleure note LGBTQ+.

Selon le Wall Street Journal , AB-InBev rachète les invendus de Bud Light dont la date de péremption est dépassée, après avoir appris que la fondation Human Rights Campaign lui avait retiré sa meilleure note LGBTQ+.

Cette nouvelle intervient après le récent accord de parrainage de Dylan Mulvaney, et alors que les réactions négatives et les boycotts se poursuivent, les volumes totaux de bière Anheuser-Busch ont baissé de 12,5 % en avril, tandis que les ventes de Molson Coors et Constellation Brands ont augmenté de 7,6 % et de 3,8 %.

Bud Light elle-même a été durement touchée en avril, avec une chute de 21,4 % au cours du mois, tandis que les ventes de la marque mère Budweiser ont baissé de 11,5 %. Coors Light, un concurrent direct de Bud Light, semble avoir été le plus grand bénéficiaire des manifestations, avec une hausse de 10,9 % en avril. Le Wall Street Journal a également rapporté que les ventes de Bud Light pour les premières semaines de mai étaient en baisse d'environ 28 %.

Ce rachat fait également suite à la note d'égalité attribuée par la Human Rights Campaign Foundation à la société mère de Bud Light, Anheuser-Busch, pour ses politiques de reconnaissance de l'égalité entre les personnes LGBTQ+. La fondation a écrit à l'entreprise pour l'informer de sa décision, dans une lettre datée du 9 mai et consultée par USA Today, qui a été le premier à évo quer la situation. Dans cette lettre, le groupe de campagne a indiqué à Anheuser-Busch qu'il avait suspendu son indice d'égalité d'entreprise, qui évalue une entreprise en fonction de ses politiques à l'égard des employés lesbiennes, gays, bisexuels, transsexuels et queers.

Anheuser-Busch, qui avait obtenu la note "Best Places to Work for LGBTQ+ Equality", s'est vu accorder 90 jours pour répondre à la demande du groupe de campagne, faute de quoi ses notes seront réduites.

Les Américains conservateurs continuent de rejeter Bud Light, autrefois présentée comme la "bière américaine par excellence", pour avoir engagé Mme Mulvaney afin d'en faire la promotion en étant déguisée en Audrey Hepburn de Breakfast at Tiffany's. L'affaire a commencé le 1er avril lorsque l'influenceuse Mulvaney a posté une vidéo d'elle en train d'ouvrir une canette de Bud Light avec son visage sur la canette, en utilisant le hashtag #budlightpartner.

Au moins deux des spécialistes du marketing de Bud ont été mis en congé et Anheuser-Busch s'est débarrassé d'une agence de publicité impliquée dans le projet.

Dans un podcast enregistré un mois avant que le scandale n'éclate , Alissa Heinerscheid, responsable du marketing, a déclaré qu'elle avait l'intention de démanteler la réputation "fratty" de Bud Light et de rendre la marque plus inclusive afin d'assurer la pérennité de sa pertinence.

"Elle est en déclin depuis très longtemps. Et si nous n'attirons pas les jeunes buveurs à venir boire cette marque, il n'y aura pas d'avenir pour Bud Light", a-t-elle déclaré au podcast Make Yourself at Home le 30 mars 2023.

Il semble que vous soyez en Asie, voulez-vous être redirigé vers l'édition de Drinks Business Asia ? Drinks Business Asia?

Oui, je vous invite à consulter l'édition Asie Non