Fermer Menu
Actualités

L'allègement des droits de tirage et l'augmentation des droits de douane ont été annoncés lors du budget de printemps.

Lors du budget de printemps présenté aujourd'hui, le chancelier Jeremy Hunt a annoncé une augmentation de l'abattement sur les pintes de bière vendues dans les pubs, mais l'augmentation des droits sur l'alcool en fonction de l'inflation sera maintenue.

S'exprimant devant la Chambre des communes, le chancelier a ouvert le bal : "Je fais état aujourd'hui d'une économie britannique qui prouve que les sceptiques ont tort.

Il a ensuite affirmé que la série de mesures qu'il s'apprêtait à annoncer empêcherait le Royaume-Uni d'entrer dans une récession technique, freinerait l'inflation et s'attaquerait à la crise du coût de la vie.

Bien que des sujets allant de l'énergie nucléaire aux nids-de-poule aient été abordés, il y a eu des nouvelles importantes pour les pubs britanniques.

"Aujourd'hui, je vais faire quelque chose qui n'était pas possible lorsque nous étions dans l'UE", a expliqué M. Hunt, en annonçant ce qu'il a appelé la "garantie Brexit pour les pubs", qui promet qu'à partir du mois d'août, la taxe sur la bière à la pression dans les pubs sera jusqu'à 11 pence inférieure à celle appliquée dans les supermarchés.

"La bière britannique est chaude, mais la taxe sur la pinte est gelée", a-t-il ironisé.

En raison du cadre de Windsor récemment adopté, ce changement s'appliquera également à l'Irlande du Nord.

Bien que l'on s'attende à une augmentation des droits sur l'alcool en fonction de l'inflation avant la déclaration de M. Hunt, le discours lui-même n'est pas entré dans les détails, si ce n'est qu'il a déclaré ce que de nombreux acteurs de l'industrie des boissons craignaient : "En décembre, j'ai prolongé le gel des droits sur l'alcool jusqu'au 1er août, après quoi les droits augmenteront en fonction de l'inflation de la manière habituelle.

La version publiée du budget de printemps confirme : "Les taux d'imposition de tous les produits alcoolisés produits ou importés au Royaume-Uni augmenteront en fonction de l'indice des prix de détail. L'exonération pour les produits à la pression passera de 5 % à 9,2 % pour la bière et le cidre à la pression et de 20 % à 23 % pour le vin, les spiritueux et les autres produits fermentés à la pression. Ces changements prendront effet à partir du 1er août 2023".

En décembre, le db a rencontré le secrétaire d'État au Trésor, James Cartlidge MP, pour discuter du gel des droits sur l'alcool.

Il semble que vous soyez en Asie, voulez-vous être redirigé vers l'édition de Drinks Business Asia ? Drinks Business Asia?

Oui, je vous invite à consulter l'édition Asie Non