Fermer Menu
Actualités

Une décision de justice sanctionne les influenceurs qui font la promotion de l'alcool

Un tribunal français a ordonné à Instagram de supprimer 37 posts d'influenceurs ayant dépassé "le cadre légal" lors de la promotion de marques de boissons.

À la suite d'une action en justice intentée par l'organisation française Addictions France, Instagram a été contraint de supprimer les posts d'une vingtaine d'influenceurs différents, qui comptent ensemble 5 millions d'abonnés sur la plateforme de médias sociaux.

Le tribunal a donné raison à Addictions France en estimant que les posts des influenceurs permettaient aux marques d'alcool d'atteindre un grand nombre de jeunes, étant donné que les moins de 25 ans constituent une part importante des utilisateurs des médias sociaux.

"Il est clair que ces publications, en associant des images de moments festifs, de voyages, de moments de détente, de vacances et de la vie quotidienne des titulaires de comptes présentés à un nombre très important d'abonnés", a déclaré le tribunal.

Il a été constaté que les messages interdits identifiaient clairement des dizaines de marques de boissons, soit par des hashtags, soit par les images utilisées dans le message. Il s'agit notamment de : Gray Goose, Heineken, Laurent Perrier, Havana Club et Apérol.

"En visant à utiliser la notoriété des titulaires de comptes Instagram à des fins de publicité pour des boissons alcoolisées, les marques d'alcool sortent du cadre légal visé par les dispositions de l'article L3323-4 du code de la santé publique et constituent à ce titre une publicité illicite", a indiqué le tribunal lors de son jugement.

Addictions France affirme en outre que les publicités des influenceurs "incitent à la consommation excessive d'alcool".

Le groupe Meta, qui possède Instagram et Facebook, a déclaré : "Nous avons appliqué la décision du tribunal, elle n'est pas définitive et pourrait faire l'objet d'un appel".

Ce n'est pas la première fois qu'Addictions France obtient gain de cause dans une affaire de publicité pour l'alcool.

En décembre 2022, elle a obtenu gain de cause dans une autre procédure judiciaire contre Budweiser, sponsor du football de la FIFA, pour avoir créé un "lien évident" entre la consommation de bière et la Coupe du monde, ce qui a entraîné l'interdiction de la publicité de la marque d'AB InBev.

Addictions France a déclaré qu'il était clair que la campagne visait à attirer l'attention du grand public, y compris des plus jeunes, en associant la marque à la joie ressentie par les supporters pendant le tournoi de football, lorsque la France s'est qualifiée pour la finale.

Cette décision historique signifie qu'à partir du 11 décembre, et pour une période de trois mois, AB InBev a été contraint de retirer ses publicités et tous les produits sur lesquels ces éléments publicitaires apparaissaient. En cas de non-respect de cette obligation, le tribunal a décidé d'infliger une amende de 1 000 euros par infraction et par jour.

Il semble que vous soyez en Asie, voulez-vous être redirigé vers l'édition de Drinks Business Asia ? Drinks Business Asia?

Oui, je vous invite à consulter l'édition Asie Non